3ème dimanche de l’Avent


Avent  B – 3 ième dimanche : 13 décembre 2020

« Prière à l’Esprit Saint »

Esprit Saint ,viens ouvrir mon cœur à ta présence, que je puisse entendre la parole que Dieu m’adresse  aujourd’hui dans ce passage de l’Ecriture. Fais qu’en lisant ce texte, je communie davantage à ce que Dieu attend de moi, et  que je me laisse refaçonner à son image.

«  Temps de silence »

1 ier temps «  lectio »

La lecture consiste à prendre connaissance de la Parole de Dieu. Je lis le texte  pour le scruter  et lui permettre de me parler.

Evangile de Jésus-Christ selon  Saint Jean ( Jn 1, 6-8.19-28 )

Il y eut un homme envoyé par Dieu .Son nom était Jean .Il était venu comme témoin  , pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour  lui rendre  témoignage.

Et voici quel fut le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander «  qui es-tu ? ».Il le reconnut ouvertement  ;il déclara : «  Je ne suis pas le Messie ».

 Ils lui demandèrent : «  Qui es-tu donc » ?Es-tu le prophète Elie ? ». Il répondit «  non ». –«  Alors es-tu le grand Prophète ? ».Il répondit : «  ce n’est pas moi ».Alors ils dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions  une réponse à  ceux qui nous  ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? ».

Il répondit : «  Je suis la voix qui crie à travers le désert : aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe ».

Or , certains des envoyés étaient des pharisiens. Ils  lui posèrent encore cette question : « Si tu n’es ni le Messie, ni Elie, ni le grand Prophète, pourquoi baptises-tu ? ».

Jean leur répondit ; «  Moi, je baptise dans l’eau .Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas : c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis même  pas digne  de défaire la courroie de sa sandale ».

Tout cela s’est passé à Béthanie-de-Transjordanie, à l’endroit où Jean baptisait.

Les divers commentaires de ce passage biblique éclaireront ma lecture de ce texte : sur internet : commentaires de Marie-Noëlle Thabut, bibliste ; un commentaire biblique reçu par courrier ou courriel ; l’homélie entendue lors de messes télévisées  ou diffusées et rediffusées sur internet, you tube.. ;les commentaires des revues liturgiques «  Feu Nouveau » et «  Signes »…

2 ième temps « meditatio »

Ce temps de méditation consiste à percevoir le message que le Seigneur me dit aujourd’hui par sa Parole. Cette Parole est là pour interpeller ma vie.

Voici quelques points utiles pour  mieux comprendre ce texte.

* je relis le texte lentement

* je souligne les mots, les idées , le message qui me semble le plus important

*j’observe les personnages. Que disent-ils ? Que font-ils ?

*en quoi suis-je touché(e), interpelé (e) ?

*je note ce qui suscite l’intériorité et la prière en moi.

*J’identifie un message qui me rejoint …que me dit le Seigneur par cette Parole de Dieu ? Je note ce message.

3 ième temps «  oratio »

L’oraison ou prière consiste à entrer en relation et à dialoguer avec le Seigneur à partir de ce que je retiens de la Parole.

Je parle avec le Seigneur de cette Parole, de ce qu’elle fait jaillir  en moi. Cette Parole entendue et méditée suscite une réflexion, une prière…je note ce qui monte en moi.

4 ième temps « contemplatio »

La contemplation consiste à goûter, dans la paix , les lumières perçues dans la Parole. Je prends le temps  pour laisser mon être profond s’ajuster à la disposition intérieure au Christ. J’accueille et goûte les fruits suscités en moi par  cette Parole : sérénité, joie, bonté, amour, patience…

5 ième temps «  actio »

En prolongement de ce temps de prière et par la grâce  de Dieu , la Parole prendra chair dans le concret de ma vie.

J’ai goûté la Parole de Dieu, quel geste concret suis-je appelé(e) à poser dans mon milieu familial, professionnel, social, communautaire…

J’écris ce geste d’engagement et j’y reviens au cours de la semaine.

6 ième temps

* Je prie avec ce cantique  proposé par la liturgie de ce 3 ième dimanche de l’Avent de l’année B:

Cantique   Lc 1, 46 b-48, 50, 53-54)

Mon âme exulte en mon Dieu.

Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu ,  mon Sauveur !Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ; saint est son nom ! Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.

Il comble de biens les affamés, renvoie les riches  les mains vides .Il relève Israël son serviteur ;Il  se souvient de son amour.

*Je termine par le «  Notre Père » qui me replace au cœur de l’Eglise.

Inspiré de l’archidiocèse de Rimouski au Canada-Québec » cellules de vie chrétienne » et de «  vie spirituelle et formation du Brabant Wallon ».