3ème dimanche de l’Avent


3ème dimanche de l’Avent

Introduction :

Soyez toujours dans la joie !

Soyez toujours dans la joie ! Imaginons ce message reçu d’un « ami » et relancé aussitôt via moult réseaux sociaux à d’autres nombreux « amis » ! Serait-il « aimé » ? Fustigé ? Raillé ? A la fin de cette année 2020 « déboussolée » par les souffrances, les inquiétudes, les incertitudes dans tous les domaines, cette invitation à la joie retentit comme une provocation : comment oser un tel message ? Et pourtant, il n’est pas aussi décalé qu’il y paraît.

Texte de réflexion :

Dimanche dernier, déjà, Isaïe nous parlait de conso-lation pour son peuple. Osons un pas de plus sur le chemin de Noël … La Parole de Dieu de ce dimanche foisonne d’invitations à entrer dans la joie … Mais il y est question de la joie des petits, des humbles, des cœurs brisés quand ils sont entendus, des prisonniers libérés, d’une joie « accueillie » au creux de nos détresses, d’une joie en « germes » de renaissance à la vie que seul l’Esprit du Seigneur Dieu peut nous donner de faire éclore et de fructi-fi e r. (1ère lect. Isaïe 61, 1…11) A la manière de Jean-Baptiste, nous effacer devant la Lumière, mais entendre l’appel à en témoigner avec audace, simplicité, humilité, bienveillance …« Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas … » (Jn 1, 28). Une anecdote personnelle : au plus fort du confinement, matin après matin, le balayeur de rue faisait son travail en sifflotant des airs connus. Un jour, je lui ai dit combien son passage me récon-fortait ; il m’a souri et m’a répondu : « Je ne fais que mon boulot, j’en suis heureux, donc je le fais en sifflant … ». Pépite de joie comme une caresse de Dieu ! Découvrir encore que la joie naît de nos engage-ments, de nos combats pour la dignité humaine. Ce dimanche est celui de l’invitation au partage avec les associations qui tentent de rencontrer les nombreux besoins de femmes et d’hommes, de familles, de jeunes, de migrants en rade sur les chemins de la vie. « Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas … » (Jn 1, 28). Ils sont, eux tous, le visage de Christ au milieu de nous ; prêtons nos voix à leurs causes. Faisons-nous insistants auprès de nos responsables politiques pour le renforcement de la sécurité et de la justice sociales, pour tous !

INTENTIONS DE PRIÈRE·

 A notre porte, ou tapis dans des lieux impro-bables, vivent, survivent des personnes « trans-parentes » à nos regards : migrants, enfants vêtus de misère, jeunes en dérive …Ils sont ton visage parmi nous, Christ de la Bonne Nouvelle …Donne-nous de les rendre visibles et de trouver avec eux les chemins d’une existence digne et heureuse. Seigneur, nous t’en prions.·

A notre porte, des associations travaillent sans relâche, avec très souvent des moyens déri-soires pour offrir une main tendue, ou parfois juste de quoi subsister.

Elles sont ta présence au cœur de la cité, Christ de la Bonne Nouvelle …Donne-nous en ce dimanche de partage, de leur offrir largement les moyens d’intensifier leur action soli-daire. Seigneur, nous t’en prions.·

A notre porte, dans nos communautés d’Eglise, ou en dehors, se rassemblent des personnes soucieuses de répondre aux appels de notre pape François à rendre notre terre plus fraternelle. Elles sont le ferment de ta paix et de ta vie, Christ de la Bonne Nouvelle…Donne-nous d’y faire grandir les germes de la joie que ton Esprit y sème à tout vent. Seigneur, nous t’en prions.

Introduction collecte de l’Avent :

Cette semaine aura lieu la collecte au profit des 85 associations soutenues par Action Vivre Ensemble. En nous invitant à poser ce geste de solidarité, les évêques nous rappellent que l’Église n’est pas réel-lement fidèle à Jésus-Christ si elle ne met en son centre le pauvre, l’isolé, l’opprimé. Le partage est un geste de foi. Et il est autant indis-pensable à notre vie de chrétien que la prière et la célébration de l’Eucharistie. Il est aussi le signe de la confiance que nous accordons aux associations de nos localités qui protègent la dignité de tous nos frères et sœurs et qui se battent pour faire exister, et tout particulièrement en ces temps de crise, l’en-traide, le partage et la bienveillance. Puissions-nous répondre généreusement à cet appel et les soutenir dans leur combat contre la pauvreté, les injustices et l’exclusion !

Interpellation :

L’épidémie du bienSoyez, chacun de vous, une parcelle, une étin-celle de cet amour. Rendez-le contagieux, radioactif.Organisez l’épidémie du bien. Qu’elle conta-mine le monde ! (…)Oui, organisons l’épidémie du bien ! Alimen-tons ses réactions en chaîne !Et méprisons tout ce qui renie, abaisse, avilit. (…)

Nous voulons la « Paix » dans l’amour, par amour.Raoul Follereau, « La civilisation des feux rouges » Flammarion, 1969, pp.97-98

%d blogueurs aiment cette page :