Aimer de tour son coeur


Aimer, un mot bien galvaudé de nos jours, et qui est pourtant le cœur de l’Evangile ! L’Ecriture en parle, en ce dimanche, comme d’un « commandement », mais Jésus nous aide à comprendre qu’il ne s’agit pas d’un ordre, bien sûr… L’enjeu n’est autre que notre vie, l’engagement de toute notre vie à la suite de la sienne qui n’a été qu’amour. C’est pourquoi, habités par son Esprit depuis notre baptême, nous devons aimer Dieu notre Père d’un amour filial, et du fait même aimer notre prochain d’un amour fraternel. Cet amour, en quelque sorte, doit qualifier le chrétien : c’est ce que signifie aimer « de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force ». Plus que de faire, cela concerne notre manière d’être.

Nous ne pouvons pas nous contenter de nous poser la question : pour mieux vivre en chrétien ?

L’interrogation doit être plus profonde, et nous savons bien qu’aimer nous engage totalement : sans doute faut-il changer notre regard, corriger nos jugements, considérer les personnes avec la tendresse même du Christ, et sans cesse nous ressourcer par la prière à l’amour du Christ. C’est ce qui, progressivement, imprégnera nos paroles et nos actes, jusqu’à  faire de nous des témoins de son amour.

%d blogueurs aiment cette page :