Communiqué du GAC d’Hyon sur la non reprise 12/12/2020


Que faire ?

Vous avez certainement lu le communiqué des Evêques de Belgique. Ils nous invitent à nous rendre à l’église pour prendre un temps de prière en famille, allumer un cierge, prier devant la crèche…

La possibilité de célébrer l’Eucharistie est permise avec un maximum de 15 personnes. Les évêques disent aussi : « Les paroisses locales et les unités pastorales décideront de cette possibilité en tenant compte des éventuelles directives de leur diocèse. »

Le groupe d’animation du clocher d’Hyon s’est réuni ce samedi matin afin d’analyser la situation locale et prendre une décision.

Nous sommes tous d’accord de dire combien l’Eucharistie nous manque dans notre vie chrétienne. Nous savons aussi, car nous le vivons, combien nous retrouver en communauté, nous rencontrer, parler, échanger nous manquent terriblement.

Devant le nombre maximum de 15 personnes, nous nous trouvons sans bras ni jambes !

Le clocher d’Hyon accueille pour la messe dominicale plus de 80 personnes, pour la veillée de Noël plus de 300 personnes…. Qu’est-ce que ce chiffre de 15 ?

Nous pourrions multiplier les Eucharisties… A cela se pose la question du personnel d’église (organiste, sacristain, personnes s’occupant du service protocole sanitaire). Peut-on leur demander de passer leur Noël dans l’église ? (Pour 300 personnes cela ferait 20 célébrations)

Et puis pour le célébrant, il n’est pas une machine à célébrations… car la célébration deviendrait un simple rite qui ne serait pas respectueux de l’Eucharistie.

15 personnes à l’église le dimanche pour 65 sur le carreau ! 15 personnes à Noël pour 285 qui se verront refuser l’accès !

Comment gérer cet accès de 15 personnes ? Les premiers arrivés ? Cela risque d’être toujours les mêmes…. Et nous pensons aux  personnes qui de par leur situation familiale ou sociale ne pourront jamais être dans les premiers. Aux personnes qui dépendent d’autres pour rejoindre l’église. Nous pensons  au témoignage que nous allons donner en refusant l’accès. Déjà lors de la reprise des messes après le premier confinement, alors que nous pouvions accueillir plus de monde, certains ont mal vécu ce refus.

Nous pensons aussi à toutes ces personnes qui ne peuvent travailler (dû à la Covid 19)  et se  retrouvent dans des difficultés financières terribles au point de vendre ce qu’ils ont pour nourrir leur famille.

Nous pensons au personnel médical, aux malades (du covid 19) , aux personnes décédées dû au Covid 19 ou de ses conséquences de non soin…  et nous ne voulons pas être un lieu de propagation.

Par respect de toutes ces personnes qui seront exclues, qui sont sans travail, malades, dévouées aux soin, décédées, nous avons pris la lourde décision de ne pas célébrer à 15 tellement les blessures seront grandes dans le cœur des autres qui ne seraient pas présentes à l’église. Et en ce temps de Noël, il nous semble encore plus  important de  marquer notre solidarité envers tous et être le plus juste possible.

Nous comprenons fort bien que certains seront déçus de cette décision et auront difficile à l’accepter.  Nous savons aussi qu’aucune décision ne rassemblera tout le monde sans exception.

Nous avons voulu prendre cette décision pour être le plus juste envers tous et ne pas amplifier l’exclusion, la jalousie, la discorde…

Nous vous invitons à la suite du communiqué des Evêques à prendre du temps en famille, à venir à l’église prier devant la crèche…

Aux heures de messes habituelles un accueil sera  fait dans l’église d’Hyon ainsi que le matin du 25 décembre.

Nous y sommes aussi aidés par les messes qui seront retransmises sur le site de la paroisse de Mons et de l’abbé Pascal, sur catho,…. Mais aussi pour ceux qui en ont la possibilité, consulter les sites internet pour trouver la nourriture spirituelle, notamment celui des paroisses de Mons et de l’abbé Pascal..

Pour les personnes qui n’ont pas l’accès à internet, vous pouvez demander que l’on vous dépose dans votre boîte aux lettres le feuillet du dimanche ou de Noël avec les textes de réflexion et prières.

Nous espérons que vous comprendrez la décision prise et sommes à disposition par mail ou téléphone pour répondre à vos questions.

Union de prière,

Le GAC. ( Groupe d’animation du clocher)

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :