Dimanche des rameaux 5 avril 2020


        Devant la croix de Jésus,

        nous déposons, Père,

        toutes les souffrances des hommes,

        toutes les lâchetés des hommes,

        tous les reniements des hommes,

        toute la peur des hommes…

                 Sûrs de ton amour et de ton pardon,

                 nous te prions!

 

        Devant la croix de Jésus,

        nous évoquons, Père,

        ceux qui savent le prix de la vie,

        le prix de l’amitié,

        le prix de l’amour,

        et qui sont généreux  à se donner…

                 Sûrs de ta présence et de ton soutien,

                 nous te prions!

 

        Devant la croix de Jésus,

        nous te demandons, Père,

        un coeur nouveau,

        un esprit nouveau,

        pour que nous osions suivre la route

        que son amour a ouverte…

                 Sûrs de ton souffle qui nous recrée,

                 nous te prions!

Sanctifier cette semaine »

 

Ce dimanche des Rameaux et de la Passion marque l’entrée en « Semaine Sainte » : cette semaine bien particulière marque à la fois la fin du Carême (jusqu’au soir du jeudi) et le début du Triduum pascal. En tout état de cause, elle est marquée par la lecture de la Passion et invite le chrétien à une intense préparation spirituelle à Pâques. Il s’agit de vivre avec le Seigneur, e passage de la mort à la vie, avec tout ce que cela implique dans votre vie quotidienne…

« Sanctifier » cette semaine, la vivre comme une semaine « sainte », en plus grande proximité avec le Seigneur, en meilleure intimité avec lui, cela peu se faire de plusieurs manières, selon la condition e chacun.

En famille, le temps de prière quotidien sera peut-être plus soigné, en réservant par exemple un moment de silence pour rejoindre le Christ dans le don de sa vie pour nous.

Au travail, c’est par un meilleur respect des autres ou davantage de disponibilité que nous pourrons signifier une présence d’amour. Dans nos relations, ces jours saints s’offrent peut-être comme l’occasion d’une réconciliation difficile mais attendue. Et pour notre propre vie spirituelle, c’est une invitation au dépouillement, à la confiance, à l’abandon entre les mains du Père qui nous est faite. Cette semaine est à vivre à la suite du Christ.