Jeudi 28 mars 2019

En contemplant le Crucifié avec les yeux de la foi nous pouvons comprendre en profondeur ce qu’est le péché, combien sa gravité est tragique, et dans le même temps, l’incommensurabilité de la puissance du pardon et de la miséricorde du Seigneur. Durant ces jours de Carême, ne détournons pas notre cœur de ce mystère de profonde humanité et de haute spiritualité. En regardant le Christ, sentons dans le même temps son regard posé sur nous. Celui que nous avons nous-mêmes transpercé par nos fautes, ne se lasse pas de reverser sur le monde un torrent inépuisable d’amour miséricordieux. Puisse l’humanité comprendre que l’on ne peut puiser que de cette source l’énergie spirituelle indispensable pour construire la paix et le bonheur dont tout être humain est en quête sans relâche.

Benoît XVI
Rome, Angélus du dimanche 25 février 2007