Lundi 16 mars 2020

« Donne-nous à boire ! »

  • Jésus, fatigué par la route, assis au bord du puits, assoiffé. La scène est vibrante d’humanité.
  • Et voici que la soif de Jésus rencontre une autre soif. A cet étranger qui vient de lui demander à boire, si humain dans son besoin, la Samaritaine ose dire sa soif à elle, même si elle ne sait pas bien la cerner.
  • Je le crois. C’est important de reconnaître sa soif. Ce texte de la Samaritaine me fait toujours penser au petit prince de Saint-Exupéry : avec l’aviateur, il marche dans le désert à la recherche d’un puits. Parvenu devant le puits, il dit à son ami : »Donne-moi à boire, j’ai soif de cette eau-là… » Il s’agit bien d’une quête spirituelle.
  • Très certainement. Ne nous trompons pas sur notre soif, en effet. Ni sur celles de ceux qui nous entourent. Il nous faut être exigeant pour nous-mêmes et les autres. Tant de bruits, tant d’objets, tant d’occupations nous accaparent et nous égarent.

Oui, Jésus nous le dit pourtant : « Si vous saviez le don de Dieu.