Noël, méditation.

Laissez-moi vous faire une confidence, dit l’enfant Jésus : parfois j’ai envie de bouger. Oui, j’ai envie de montrer le vrai Jésus qui est dans le tabernacle, j’ai envie de dire : – Pensez à lui dire bonjour. Lui, il est vivant ! Et j’ai envie de reconduire mes visiteurs à la porte de l’église comme pour leur dire : ‘Le vrai Jésus, il est aussi chez vous, tout près de chez vous, c’est votre frère, c’est votre voisin, c’est votre collègue de travail, c’est l’étranger, c’est l’exclu, c’est le marginal. Pensez à l’aimer.

C’est plus facile de m’aimer moi qui suis en plâtre que d’aimer quelqu’un en chair et en os.

Silence, mes amis… donnons à voir la grandeur de Dieu qui se manifeste dans la faiblesse…