Mardi 29 mars 2022


En ce temps de Carême, ce passage de l’évangile de Jean nous montre que le regard du Christ posé sur nous, nous relève. Le Christ vient nous chercher là où nous sommes. Quelles que soient nos situations personnelles, le Christ se propose à nous. Il nous met debout. Il nous rend digne.
Cet homme paralysé est à l’image de ce qui nous paralyse dans nos vies de foi. Ces paralysies intérieures qui nous empêchent de rentrer plus profondément en relation avec lui et d’avancer à sa suite. Heureusement, Jésus est doux et patient. Comme avec le paralysé, Jésus pose son regard sur nous. Il voit notre situation. Il se renseigne sur notre état. Il nous propose très simplement une solution : vouloir guérir. D’une position immobile, le Christ veut nous voir mobile. Une dynamique d’amour se crée entre le regard d’amour du Christ posé sur nous et notre réponse à son cri du cœur : « Veux-tu guérir ? » … Avons-nous la volonté de nous mobiliser à sa suite ? Sommes-nous prêt à détourner notre regard de nous-même et à le plonger avec joie dans celui du Christ ?
Oui, à l’exemple de ce paralysé, profitons de ce temps de Carême pour mettre notre vie passée en bandoulière. Puis, très simplement et avec confiance, suivons le Christ.