Protocole sanitaire 30/10


Le comité de concertation de ce vendredi 30 octobre a annoncé des mesures sanitaires complémentaires aux décisions déjà prises dans les jours passés. Voici les éléments qui nous concernent.

1° Célébrations

 Les célébrations sont supprimées dès le 2 novembre et jusqu’au 13 décembre inclus.

• Les célébrations de ce samedi et du jour de la Toussaint sont donc autorisées, mais dans la limite de 40 personnes par célébration. • Les célébrations du 2 novembre par contre sont annulées.

Rien ne dit que cette interdiction ne sera pas prolongée. Probablement est-il opportun de réfléchir sans tarder à d’éventuelles alternatives à nos célébrations habituelles pour accompagner la fête de Noël. Nous espérons tous pouvoir célébrer Noël en communauté, bien entendu, mais mieux vaut être prévoyant. 

Apparemment, les célébrations de funérailles resteraient autorisées, avec 15 personnes maximum et dans le strict respect du Protocole sanitaire de l’Eglise catholique. Mais nous sommes dans le flou ! Je vous confirme cet élément dès que j’ai reçu l’information officielle.

Les mariages religieux qui ne pourraient être reportés seront célébrés dans les mêmes conditions que les mariages civils, à savoir en présence des seuls époux, de leurs témoins et de l’officiant.

2° Ouverture des lieux de culte Les églises peuvent rester ouvertes. Essayons de favoriser au maximum l’ouverture de nos églises, et d’y créer un climat de prière et de recueillement ! 

Ne peuvent s’y rassembler plus de 4 personnes, avec port du masque et respect des distances.

3° rencontres et réunions Les règles énoncées sont claires : pas de rassemblement de plus de 4 personnes. En conséquence, nous devons suspendre ou reporter les rencontres et réunions prévues en « présentiel », jusqu’au 13 décembre au moins : EAP et conseils pastoraux, équipes liturgiques, conférences, rencontres de catéchèse… 

C’est l’occasion de favoriser de nouveaux moyens de communication et d’inventer de nouveaux moyens d’évangélisation ou de catéchèse !

Dans les jours qui viennent, nous vous enverrons quelques conseils pour l’utilisation d’une plateforme de vidéoconférence, ce qui devrait vous permettre de garder le contact avec vos équipes et conseils.

*   *   *

Nous entrons à nouveau dans une période difficile, pour notre société comme pour nos communautés chrétiennes. Nous avons besoin du soutien les uns des autres. N’hésitons pas à prendre des nouvelles de nos confrères, des bénévoles de nos paroisses, des plus fragiles… les moyens de communication sont aujourd’hui nombreux !

Soyons attentifs à garder le contact avec nos communautés chrétiennes : l’expérience de ces derniers mois a montré que les chrétiens attendaient un signe de leurs pasteurs, qu’ils avaient besoin de l’une ou l’autre initiative, parfois toute simple, mais qui témoigne de cette sollicitude pastorale qui nous habite… et que nous avons bien du mal à mettre en œuvre actuellement, c’est vrai.

Et confions à Dieu notre société, spécialement celles et ceux qui souffrent de la covid-19, et celles et ceux qui se donnent corps et âme à leurs côtés.

Dieu éternel et tout-puissant, refuge offert en tout danger, tourne avec bonté ton regard vers nous, qui avec foi te supplions dans la tribulation, et concède le repos éternel aux défunts, la consolation à ceux qui pleurent, la santé aux malades, la paix à ceux qui meurent, la force aux opérateurs sanitaires, l’esprit de sagesse aux gouvernants, et le courage de s’approcher de tous avec amour pour glorifier ensemble ton saint nom.

(Messe en temps de pandémie)

Merci de votre collaboration à chacun. Avec mes salutations bien fraternelles.

Olivier Fröhlich Vicaire général