Réflexion jeudi saint

Jeudi saint

Tu as appris à regarder vers le ciel ou les nuages pour parler à Dieu ou encore te mettre à genoux devant un crucifix ou une image pour adresser une demande à Dieu.

Comment peux-tu accepter aujourd’hui de le voir prosterné à tes pieds, comme pour les apôtres, incluant Judas, tel que présenté dans l’évangile aujourd’hui?

Pas étonnant que Pierre fasse tout un plat devant ce qui lui paraît indigne de Jésus, le Maître, le Fils de Dieu. Lui qui se sent tellement indigne de l’approcher, (comme toi), comment ne pas « s’énerver » de le voir si heureuxde se mettre à genoux devant lui et de lui laver ses pieds sales et de les embrasser. Trop, c’est trop! Qui est Jésus?

Il y a là un mystère inacceptable vraiment difficile à saisir.

«Il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture. 

Il arrive donc à Simon-Pierre qui lui dit : Seigneur, vas-tu me laver les pieds, toi?  

Jésus lui répondit : Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant; plus tard tu comprendras. 

Pierre lui dit : Tu ne me laveras pas les pieds; non, jamais! Jésus lui répondit : Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi. 

Simon-Pierre lui dit : Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête » (Jean 13, 5 -10).

Jésus prend sa place au cœur de l’Amour

Pierre est scandalisé devant les excès d’humilité de Jésus, et ce n’est pas le premier geste extrême du Fils de Dieu.

Pour Jésus, s’abaisser ainsi, c’est obéir au plus vrai de lui-même, l’unique façon de te dire, de nous dire à tous, qu’il n’est qu’Amour et rien d’autre.

L’Amour vrai n’est rien d’autre que service, gratuité, offrande, bonté sans aucune attente. Il nous invite à aimer comme lui-même le démontre.

Jésus dit aux apôtres à la fin : « Je  vous ai donné un exemple pour que vous agissiez comme j’ai agi envers vous. Je vous le déclare, c’est la vérité : aucun serviteur n’est plus grand que son maître et aucun envoyé n’est plus grand que celui qui l’envoie. Maintenant vous savez cela, vous serez HEUREUX si vous le mettez en pratique » (Jean 13, 15-17).

Ce lavement des pieds n’est que le début de son humilité divine, son Amour infini, sa bonté intarissable qui  nous sert de nourriture essentielle lors de notre rencontre eucharistique.

« Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle et je le ressusciterai au dernier jour » (Jean 6, 54).

« Pendant le repas, Jésus prit du pain et, après avoir remercié Dieu, il le rompit et le donna à ses disciples; il leur dit :

– Prenez et mangez ceci, c’est mon corps.

Il prit ensuite une coupe de vin et après avoir remercié Dieu., il la leur donna en disant :

– Buvez en tous, car ceci est mon sang qui garantit l’alliance de Dieu et qui est versé pour beaucoup, pour le pardon des péchés » (Matthieu 26, 26-28).

L’Esprit te propose un défi!

Tu ne peux y échapper. Ton Père du ciel te proposera toujours, peu importe ta vie, tes blessures, tes fragilités, ses extrêmes gestes d’amour.

Tu as appris à les mériter, alors que c’est l’opposé qui est vrai. Il te suffit de les accepter dans l’infinie gratuitédu cœur de Dieu.

Ses excès cesseront-ils de te scandaliser? Ton cœur comprendra-t-il un jour l’infini de l’Amour divin pour TOI, pour TOI, pour TOI?

Continueras-tu à multiplier les prières pensant avoir plus de Dieu par ton flot de paroles? Jésus est tellement clair, il dit que c’est du paganisme.

« Quand vous priez, ne prononcez pas un grand nombre de paroles comme font les PAIËNS : ils s’imaginent que Dieu les écoutera plus s’ils parlent beaucoup. Ne les imitez pas, car Dieu votre Père, sait déjà de quoi vous avez besoin avant que vous le lui demandiez » (Matthieu 6, 7-8).

Accorder tes pas à ceux du Christ-Amour, celui qui s’agenouille devant toi pour te servir et te faire croître, est une épreuve que tu dois affronter. Ta chair, l’ennemi aussi, te tiendront toujours loin de cette vision glorieuse et totalement vraie, sinon l’Évangile est un mensonge, la croix et la résurrection aussi, encore plus la Pentecôte qui te remplit totalement de l’Esprit.

Deux mille ans de christianisme n’ont pas suffi pour t’habituer, nous habituer tous aux interventions gratuites, amoureuses, excessives de l’Esprit d’Amour. Incroyable!

Il y a des amis du blogue qui me semoncent durement pour ma vision TROP amoureuse de Dieu, de son Fils Jésus, de l’Esprit saint. Ils vont déchirer leurs vêtements aujourd’hui. Oh! Je prie pour vous!

Prions :

Seigneur Dieu,

Je suis heureux aujourd’hui de réaliser que tu as tant d’Amour pour moi.

Tu m’invites à te recevoir dans mon âme, mon corps dans la prière ainsi que dans l’eucharistie.

Je te dis un grand OUI!

Dès maintenant, j’ouvre la porte de mon âme pour te recevoir, me laisser aimer follement par toi.

Mon âme, ouvre immédiatement la porte aux excès d’Amour de mon Dieu. Bois le sang de Jésus, son Fils glorieux et vainqueur de la mort. Laisse-toi laver totalement sans offrir de résistance. Accueille la générosité incalculable, inestimable et intarissable que le cœur de mon Dieu déverse actuellement en moi. Dis sans cesse : Oui, encore, encore et encore! Amen, amen, amen!

Mon âme, ouvre immédiatement la porte aux excès d’Amour de mon Dieu. Bois le sang de Jésus, son Fils glorieux et vainqueur de la mort. Laisse-toi laver totalement sans offrir de résistance. Accueille la générosité incalculable, inestimable et intarissable que le cœur de mon Dieu déverse actuellement en moi. Dis sans cesse : Oui, encore, encore, et encore! Amen, amen, amen!

Tu me montres, Seigneur Dieu, les traits admirables de ton visage d’Amour! J’en suis vraiment heureux!

Je te remercie de m’ouvrir les yeux sur ta vraie nature divine. Je croyais en toi, mais j’étais à mille lieues de te savoir autant Amour gratuit, inconditionnel et infini.

Je suis ta richesse! Wow! Comme j’étais la richesse de ma mère, moi qui l’ai tant fait souffrir. 

Mon cœur s’ouvre et je te rends grâce, Seigneur d’Amour!

Amen, amen, amen!

Exprime la tendresse qui brûle ton cœur

La méditation d’aujourd’hui est bouleversante. Exprime-toi par un témoignagede ce qui se passe dans ton cœur de glorieux, d’une expérience de rencontre de Dieu dans ta vie.

%d blogueurs aiment cette page :