Réflexion Samedi Saint

Samedi saint

Tu sens le vide, l’absence de Dieu? Tu as prié, supplié, pleuré et même tu as suivi la nouvelle façon de prier que je te suggère depuis quelques mois. Chaque jour, tu ouvres la porte de ton âme au sang glorieux de Jésus.

Certaines personnes témoignent, il y a des miracles, mais toi tu restes dans le vide.

Tu te demandes où est passée la lumière de Dieu, ton fameux Papa chéri, la puissance céleste que je t’annonce à partir de versets du Nouveau Testament. C’est beaucoup de monde, sauf TOI!

Tu es demeuré le même qu’hier : aussi faible et inconstant, vide. Il y a peut-être même des proches qui prennent prétexte pour te sermonneret te dire que tu voles dans les nuages, que ta foi est vaine.

Il y a toujours des pompiers « sauce pharisienne » pour éteindre le moindre feu spirituel dans le cœur des autres. On appelle cela ici des « rabat-joie ».

Voilà deux mille ans, les apôtres étaient comme toien ce Samedi saint. Ils vivaient un vide immense.

La vieille, au Mont du Calvaire, Jésus avait rendu l’âme au bout de son sang. Des membres du groupe étaient là, ils ont vu de leurs yeux.

On l’avait ensuite enseveli dans un tombeau et une grosse pierreavait été mise devant, avec en prime quelques soldats pour empêcher qui que ce soit de s’approcher.

Ils étaient cachés, silencieux, leur estomac tremblait de peur 

Ils avaient senti le tremblement de terre au moment de sa mort, vu les roches se fissurer, et entendu parler des morts revenus à la vie, mais là, en ce samedi, rien ne se passait. Où était Dieu, que faisait-il? Leurs yeux HUMAINS ne voyaient rien de bien positif.

Enfermé dans ta peur

Tu es peut-être dans ce mode de léthargie du Samedi saint? La mort a frappé, le drame a dévasté tes espoirs de bonheur et de paix. Tu ne sais pas quand il y aura une reprise, une résurrection.

Tu es enfermé dans ta peur, dans le vide.

D’expérience, je sais que certains pensent qu’ils ont mal prié, n’ont pas trouvé la bonne technique, la bonne « petite » prière dans le bon livre.

Si c’est ton cas, tu es dans l’erreur totale, Quelle tristesse! La spiritualité chrétienne n’est pas de la magie blanche ou noire, selon les termes utilisés en Afrique et dans les Antilles.

La spiritualité chrétienne, fondée sur Jésus-Christ,Fils glorieux du Père, est basée sur ta relation de cœur à cœur avec le Père et non sur une technique, un processus pour forcer Dieu à t’exaucer.

Crois-moi, c’est ta foi, ta relation d’amour avec Jésus, ta certitude qu’il est VIVANT et agissant qui transportera tes montagnes. Uniquement cela. (Tu peux relire cette phrase dix fois.)

Jésus dit : « En vérité je vous le dis, si quelqu’un dit à cette montagne : Soulève-toi et jette-toi dans la mer. Et s’il n’hésite pas dans son cœur, mais croit que ce qu’il dit va arriver, cela lui sera accordé »  (Marc 11. 23).

En ce Samedi saint, les proches du Christ sont « ko technique », le moral est dans les talons.

La montagne de haine est tombée sur leur tête. Ils doutent, ils craignent, ils ont peur. Ils n’ont pas le regard de la victoire totale, de la résurrection de Jésus le lendemain, jour de Pâques, et puis les flammes de feu qui viendront lors de la Pentecôte.

Ils ont le regard de l’homme, du monde d’en bas, le monde de l’ordinaire et des routes de la fragilité humaine.

À l’adresse de l’impossible

Il fallait que les apôtres et les disciples passent par la porte étroite du désarroi, de la peur, de la fragilité, de la déception pour enfin entrer dans la lumière. Pour accepter finalement de vivre dans « l’ordre du MIRACLE », de la « résurrection ». 

Sa victoire, par notre communion intime à son cœur, est aussi la nôtre. «  Cette parole est certaine : Si nous sommes morts avec lui, nous ressusciterons avec lui » (2 Timothée 2, 11).

C’est ta route, la mienne, celle de tous les chrétiens qui osent ouvrir la porte de leur âme à l’Amour de Dieu, au sang glorieux de Jésus-Christ, le Fils de Dieu.

Il te faut trouver une généreuse portion de patiencepour t’apercevoir que tous tes « trucs humains » de prière ne vont nulle part. Que tout cela reste dans ta mesure humaine et non dans le plus grand, le plus beau, le plus merveilleux de la vie en surabondance(Jean 10, 10).

Prions :

Seigneur Dieu, 

Je reconnais que mon péché, peut-être le plus grave, est de ne vivre qu’au niveau de l’humain, du succès, de l’admiration des autres, de la réussite sociale pour les miens et pour moi. 

Je n’avais pas encore soupçonné que la demeure que tu m’offres est inscrite à l’adresse de l’inconcevable, de la paix et la joie que nul ne peut me ravir. 

Tu veux que je débouche dans le monde de l’impossible, comme la victoire sur la mort de ton Fils Jésus au matin de Pâques. 

Aujourd’hui, j’ouvre grande la porte des espaces de mon cœur, de mon âme à ton océan d’Amour. J’ai soif de toi, Seigneur, j’ai soif de toi! 

Mon âme, mon âme, ouvre complètement ta porte pour que je vive immédiatement le mariage de ma pauvreté avec la gloire de mon Dieu-Amour. Reçois la communion miraculeuse accomplie par le sacrifice de Jésus-Christ en croix. Oui, bois, bois le sang glorieux de l’Alliance nouvelle et éternelle. Accepte que Jésus ressuscité et vivant devienne le CENTRE de mon être brisé. Je le désire, je le veux! Amen, amen, amen!

Je reprends avec plus de foi, sans douter de ce qui se produit actuellement dans mon être.

Mon âme, mon âme, ouvre complètement ta porte pour que je vive immédiatement le mariage de ma pauvreté avec la gloire de mon Dieu-Amour. Reçois la communion miraculeuse accomplie par le sacrifice de Jésus-Christ en croix. Oui, bois, bois le sang glorieux de l’Alliance nouvelle et éternelle. Accepte que Jésus ressuscité et vivant devienne le CENTRE de mon être brisé. Je le désire, je le veux! Amen, amen, amen!

Oui, je suis dans la joie, Seigneur, car tu es en moi! 

Je quitte le vide du Samedi saint pour vire déjàta présence glorieuse pascale au cœur même de mon être.

Je te rends grâce, tu es mon Dieu chéri et je suis tellement heureux de déguster ton Amour infini!

Amen, amen, amen!

Exprime la fécondité nouvelle qui t’habite!

Pour toi, qu’est-ce que le silence de Dieu et que change la Résurrection dans ta vie.