samedi 30 mars 2019

Dieu est riche en miséricorde,

dit le Seigneur.

Dieu de tendresse et de pitié,

lent à la colère, plein d’amour et de fidélité,

comment te rendre grâce,

sinon en ouvrant notre coeur à ta miséricorde ?

Pour toi, le coupable est d’abord un malheureux

et tu guettes le moindre signe de son retour.

Tu éprouves pour lui comme un frémissement maternel

la miséricorde, c’est le coeur qui fond devant la détresse…

Non, ils ne te connaissent pas,

ceux qui te reprochent la misère de ce monde.

Dieu riche en miséricorde,

si notre coeur nous condamne,

tu es plus grand que notre coeur.

Je me tiendrai donc devant toi,

lucide, les mains vides,

mais sûr que tu me relèveras.

%d blogueurs aiment cette page :